Accueil Presse et particuliers Tests d'instruments astronomiques

AiryLab peut tester complétement une optique astronomique avec un analyseur de front d'onde professionnel HASO32 et un interféromètre.

L'instrument peut être un réflecteur, un instrument catadioptrique ou une lunette jusqu'à 500mm d'ouverture.

Mesure en double passage d'un télescope

Différents aspects de l'instrument sont testés et optimisés :

- analyse du front d'onde sur l'axe optique et hors axe

- alignement ("collimation") du train optique

- test de réducteurs et correcteurs de champ avec analyse du backfocus optimal. AiryLab dispose des correcteurs les plus courants du marché

- test d'un élément (miroir sphérique ou asphérique en autocollimation) et/ou de l'instrument complet

- Analyse qualitative de l'état de surface des miroirs primaires par un test de Lyot (contraste de phase)

- test de la configuration terrain avec utilisation du porte oculaire et des accessoires pour mettre en évidence des problèmes liés à la mécanique

- optimisation du couplage des éléments optiques, par exemple l'alignement de la lame de Schmidt d'un Schmidt-cassegrain ou du ménisque d'un Maksutov.

- analyse de la courbure de champ pour différents format de caméras CCD ou d'APN

- analyse du temps de mise en température 

- analyse du chromatisme et du sphérochromatisme des réfracteurs avec graphique d'aberration longitudinale et transverse

- selon les conditions météo, les tests peuvent être complétés par un test sur le ciel à l'analyseur de front d'onde et avec des caméras CCD grand champ ou planétaire

Détermination de l'axe optique d'une lunette par rétroréflexion

Selon les tests effectués, le rapport comprend les éléments suivants :

- Carte de front d'onde en conjugaison infini-foyer

- Reconstruction de la PSF (figure d'Airy)

- PTV et RMS

- MTF

- ratio de Strehl

- courbure de champ

- état de surface (test de Lyot)

- graphique de chromatisme longitudinal et transverse

Chromatisme d'une lunette apochromat

Ces tests permettent à l'amateur de mieux connaître les limites de son instrument et de vérifier sa conformité aux spécifications constructeur pour éventuellement appuyer un retour ou une réparation. Selon les résultats, il est possible de savoir quelles optimisations (diaphragme de la pupille, correcteurs, mécanique) sont possibles pour tirer le meilleur résultat de l'instrument.

Aspect de l'état de surface d'un miroir au test de Lyot

Il est possible également d'analyser l'adéquation de l'instrument en fonction de l'utilisation (photographie, spectre étroit, solaire...).

Enfin, c'est l'assurance pour le propriétaire de connaître son instrument au mieux et c'est une valeur ajoutée en cas de cession.

Astro France