Accueil Optipédia

Les quelques pages qui suivent sont destinées aux astronomes amateurs qui souhaitent avoir une première approche des phénomènes optiques sont mis en œuvre dans leur pratique instrumentale.

Dans ces articles sont présentés la nature de la lumière et ses représentations, les phénomènes optiques qui sont utilisés par nos instruments, ainsi que les notions de base concernant la mesure optique et les critères de qualité.

Un astronome amateur après la lecture de ces articles pourra lire un bulletin de contrôle.

Il ne s’agît là que d’une introduction. Pour aller plus loin, des sites de références sont disponibles :

- www.telescope-optics.net est complètement dédié à l’optique astronomique. C’est le site le plus complet mais il est en langue Anglaise,

- Le site de Serge Bertorello qui est en français,

- Le site de Charles Rydel de la SAF qui couvre plus particulièrement l’interférométrie et le polissage :

Des logiciels libres ou en version d’évaluation, et notamment ceux utilisés pour les graphiques dans les articles de l’optipédia, permettent aussi de « manipuler » à moindre frais.

Optgeo est un superbe petit logiciel d’optique géométrique de Jean marie Biansan,

Atmos et Atmos Fringe de Massimo Riccardi. Deux logiciels de Raytracing et de réduction des interférogrammes. 

- Open Fringe de Dale Eason, un excellent logiciel de réduction des interférogrammes, particulièrement adapté au test de Bath. A noter que la liste interferometry des groupes Yahoo est particulièrement active. Nous donnons aussi quelques exemples d'utilisation de cet interféromètre sur notre blog.

Aberrator de Cor Berrevoets permet de simuler les effets des aberrations sur la PSF,

- Le logiciel de Raytracing Oslo de Sinopt dont il existe une version éducation. La documentation d’Oslo est très complète,

- Le site d’Imagine Optic qui fournit les solutions d’analyse de front d’onde que nous utilisons et qui décrit le fonctionnement du Shack Hartmann.

Bonne lecture.